Assistance Médial

Traitements de la cellulite

Publié par: webmaster MEDIAL Dans: Fiches diététiques Sur: mardi, mars 29, 2016 Commentaire: 0 Frapper: 4235

Mesures diététiques et traitements de la cellulite

Parce que nous sommes nombreuses à bien connaître le drame de la cellulite et de la peau d’orange, mais aussi parce que les beaux jours sont de retour, accompagnés de nos vêtements les plus légers, nous avons décidé de nous pencher sur ce problème… Pratique sportive, alimentation équilibrée, lutte contre le stress, machines minceur et remèdes de grand-mère : la guerre à la cellulite est déclarée !



La cellulite concerne la quasi-totalité des femmes, qu’elles soient minces ou rondes. Pour savoir comment lutter contre elle, il faut d’abord comprendre d’où elle vient… Et là, pas de mystère : une mauvaise hygiène de vie, un manque d’exercice, les troubles hormonaux et même le stress, cumulés ou non, seront à l’origine du mal.

La cellulite concerne principalement les cuisses, les fesses et les hanches, ces zones rebelles, caractéristiques de la localisation dite « gynoïde » de la masse grasse chez les femmes.

La cellulite n’est pas une maladie, mais une transformation de la peau, pouvant être induite par de nombreux facteurs, notamment génétiques, hormonaux et/ou alimentaires. Le plus souvent, elle ne pose qu’un souci esthétique et non un problème de santé.

Note : Cet article concerne la cellulite esthétique. Toutefois, notez qu’il existe également des cellulites infectieuses, pouvant être causées par la pénétration de bactéries sous la peau, à travers une lésion…. Dans ce cas, il s’agit d’une affection grave, devant être traitée d’urgence à l’hôpital.

Qu’est ce que la cellulite ?

La cellulite, ou capitons, peau d’orange, etc.… est donc le résultat d’un changement de structure du tissu adipeux logé sous l’épiderme. Elle donne à la peau cet aspect bosselé, jugé disgracieux. On l’observe surtout à l’arrière des cuisses, et sur les fesses…du moins chez la grande majorité des femmes.

Celle-ci touche d’ailleurs presque exclusivement les femmes, chez qui les médecins la considèrent comme un phénomène physiologique. En effet, près de 9 femmes sur 10 sont concernées, un jour où l’autre, par cette cellulite, contre… 1 homme sur 50 !

Parfois, les cellules adipeuses sont tellement développées que le collagène qui entoure ces cellules, va se plier pour former ces fameuses plissures sous la peau. Il existe 3 couches de graisses dans le corps humain. La cellulite est la couche adipeuse qui se trouve le plus près de la peau.

Le moment de son apparition varie d’une personne à l’autre, et dépend aussi de nombreux facteurs aggravants. Il n’existe malheureusement aucun moyen de s’en débarrasser complètement, et sur du long terme, sauf s’il s’agit d’une forme très légère. Toutefois, il est possible d’améliorer l’apparence de la cellulite à travers différents moyens. Cependant l’effet des traitements étant temporaire, il conviendra de les renouveler régulièrement et de façon assidue.

Comment se forme la cellulite ?

Les causes de la formation de la cellulite sont diverses et variées, et elles ne sont pas encore toutes connues. Néanmoins, plusieurs hypothèses sont à l’étude. On a observé que les hormones sexuelles féminines, l’hérédité, l’alimentation et l’activité physique influencent fortement son apparition. Par ailleurs, il se pourrait également que des réactions d’inflammation y contribuent aussi…

La cellulite implique donc un changement dans la structure du tissu adipeux situé en surface, juste sous la peau, et dans des régions bien précises. Le tissu adipeux installé plus en profondeur (celui qui est parfois retiré par liposuccion) n’a aucun effet sur l’apparence de la peau. Les cellules qui servent de réserves à la graisse (= adipocytes) sont logées à l’intérieur de petites chambres, cloisonnées par des « murs » de tissus conjonctifs élastiques. La peau forme donc le « plafond » de ces chambres. En présence de cellulite, on constaterait une augmentation du nombre des adipocytes, mais aussi de la rétention d’eau. Ainsi les chambres gonfleraient, les murs deviendraient bombés, tirant ainsi sur la peau, ce qui lui donne alors cet aspect matelassé, bosselé.

Quel type de cellulite ?

Attrapez à deux mains votre cellulite et pressez fortement. Observez ensuite le résultat de votre test de pression… Il faut savoir que l’on classe la cellulite en 4 niveaux :

- Niveau 0 : Absence de cellulite, aucune ondulation.

- Niveau I : Votre cellulite n’est visible que lorsque vous y exercer une pression

- Niveau II : La cellulite est visible lorsque vous êtes debout. Lorsque vous êtes allongée, il vous faut presser les zones concernées pour voir apparaître la cellulite

- Niveau III : Votre cellulite est visible en toutes circonstances.

La cellulite inhérente à un surplus de peau est différente, et se traite en conséquence. La cellulite dure est plus répandue chez les femmes ayant une musculature développée, et la cellulite est alors attachée aux muscles…

Conséquences possibles :

La cellulite pose le plus souvent un problème esthétique, mais elle peut, dans certains cas, causer une gêne physique, s’accompagnant même de douleurs. En effet, avec le temps, la cellulite a tendance à se densifier, ce qui provoque une pression accrue sur les terminaisons nerveuses et une hypersensibilité de la zone concernée. Chez certaines femmes, la palpation, le toucher, voire un simple frôlement de leurs zones de cellulite provoque une sensation assez douloureuse. De plus, une cellulite installée peut entraver la circulation locale du système lymphatique…

Symptômes :

- Des amas graisseux sous la peau, conférant à cette dernière l’apparence d’une peau d’orange. Habituellement la cellulite se localise à l’arrière des cuisses et sur les fesses mais elle peut aussi se situer sur le ventre, la nuque, le haut du bras ou encore sur la face interne du genou…

- Une sensation de constriction et de lourdeur dans les régions affectées.

- Une sensibilité à la palpation ou à la pression, durant un massage par exemple.

- Parfois, mais plus rarement, des crampes dans les jambes.

Populations à risque :

Les femmes sont plus touchées que les hommes car les hormones féminines (œstrogènes, voire prolactine, durant la grossesse) y contribueraient fortement. Ainsi, la puberté, la grossesse, l’allaitement, un traitement aux œstrogènes (pilule) ou tout simplement les menstruations sont susceptibles d’être des éléments déclencheurs. En effet, ces hormones féminines stimulent l’accumulation des graisses, et rendent le tissu conjonctif moins souple.

Par ailleurs, le corps de la femme est plus sensible à la cellulite par le simple fait qu’il contienne deux fois plus de cellules adipeuses que l’organisme de l’homme. On peut aussi souligner le fait que la peau des hommes est plus épaisse, et leurs adipocytes plus petits et plus serrés les uns aux autres.

En outre, les femmes dont la mère a eu une peau fortement marquée par la cellulite sont elles aussi exposées à ce risque, de par le facteur génétique.

Enfin, les femmes dites caucasiennes sont plus à risque quant au développement de la cellulite que les autres populations, asiatiques ou noires, et ce, pour des raisons encore inconnues à ce jour.

Le poids a-t-il une influence sur la cellulite ?

Il semblerait que la cellulite se retrouve aussi bien chez les femmes minces que chez celles qui sont en surpoids. La prise de poids ne serait donc pas à l’origine de ce phénomène, mais elle peut toutefois la rendre davantage apparente.

Les facteurs de risque :

- Les variations hormonales : Nous l’avons déjà évoqué, les hormones jouent un rôle considérable dans l’apparition de la cellulite. Or, le corps d’une femme est en perpétuelle évolution : la puberté, les menstruations, la prise de contraceptifs, la grossesse, la ménopause…sont autant d’étapes dans la vie d’une femme, susceptibles d’entraîner des fluctuations hormonales, avec des conséquences directes sur la qualité de la peau.

- L’âge : La peau devient de plus en plus fragile avec l’âge, et donc, plus on vieillit et plus la cellulite est encline à se développer. Il se peut que les conditions d’apparition de la cellulite soient déjà présentes lors de la puberté, mais celle-ci peut s’exacerber avec la diminution de production du collagène. Par ailleurs, une trop forte exposition au soleil peut aussi accélérer le vieillissement de la peau, et devra donc être évitée le plus possible.

- L’alimentation : Un apport excessif en sel, une consommation riche en glucides (sucres) et en lipides (graisses), un apport insuffisant en fibres alimentaires sont autant de paramètres pouvant être à l’origine de la cellulite. En effet, il faudra alors privilégier un régime à base d’eau et de fibres alimentaires favorisant l’élimination et le drainage lymphatique en vue de décongestionner les couches saturées de graisse.

- Le manque d’activité physique : La sédentarité contribue largement à aggraver la cellulite. En effet les muscles, et notamment ceux des jambes, participent au retour veineux par un effet de pompe. Or si la masse musculaire n’est pas assez développée, cela peut engendrer un ralentissement de la circulation sanguine dans les veines.

- Le tabagisme : La nicotine altère la circulation du sang, particulièrement dans les petits vaisseaux, ce qui a pour conséquence de diminuer l’oxygénation des tissus.

- La prise de contraceptifs oraux ou certains médicaments : On retrouve les œstrogènes, mais aussi les corticostéroïdes et les antihistaminiques. Ils peuvent causer de la cellulite, alors n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin et/ou pharmacien

Peut-on prévenir la cellulite ?

En général, il est impossible de prévenir la cellulite puisque de nombreux facteurs, notamment héréditaires et biologiques, sont à prendre en considération. L’exercice physique régulier, et une alimentation saine permettront de maintenir le plus longtemps possible, un bon tonus de la peau et une bonne circulation sanguine.

Mesures pour en prévenir l’aggravation :

En cas de cellulite localisée sur les fesses et les jambes, il faudra prêter attention à tout ce qui pourrait entraver le retour veineux :

- Porter des vêtements suffisamment amples. S’ils serrent trop les jambes ou la taille, le sang remontera plus difficilement vers le cœur.

- Varier la posture afin d’éviter de rester de trop longues périodes dans une position statique, que l’on soit debout ou assis.

- Eviter la chaleur qui va dilater les vaisseaux, tandis que le froid les tonifie par vasoconstriction. Préférez donc une douche tiède en terminant par un jet d’eau froide sur les jambes, plutôt qu’un bain chaud…

- Porter des chaussures à talons plats qui font davantage travailler les mollets et aident ainsi les veines à faire leur travail.

Traitement(s) :

Il n’existe aucun traitement pour éliminer la cellulite. Les professionnels de la santé recommandent d’agir sur plusieurs fronts à la fois afin d’obtenir un maximum de résultats. Ainsi quelques modifications dans l’alimentation et la pratique d’une activité physique régulière sont les premiers points d’ancrage dans la lutte contre la cellulite.

En outre, le marché regorge de produits, et d’interventions, souvent coûteux, qui permettent une amélioration plus ou moins visible de la cellulite, mais dont le résultat ne sera jamais que temporaire. Il peut s’agir de crèmes, de gels, de massages vigoureux à l’aide d’appareils, de traitements au laser, (par radiofréquences ou par ultrasons) et d’injections de substances dans la couche superficielle de la peau… la chirurgie peut, elle aussi, estomper la cellulite…

Avant d’entreprendre un traitement, sachez que :

- Aucune des méthodes offertes sur le marché ne peut promettre de façon ferme et définitive, d’éliminer la cellulite. Dans le meilleur des cas, on pourra observer une amélioration temporaire de l’apparence de la cellulite.

- Certaines personnes répondent mieux que d’autres aux traitements. Il est très difficile de s’avancer quant à leur efficacité, pour une personne en particulier. Parfois, la cellulite ne montrera aucun signe d’amélioration et ce, malgré un bon respect quant à l’utilisation ou l’application du produit choisi

- Peu de temps après l’arrêt du traitement, les bénéfices, si tant est qu’il y en ait eu, disparaîtront. Cette affection nécessite une lutte quotidienne et sur du long terme pour obtenir un effet durable.

- Il existe encore peu de preuves scientifiques de l’efficacité des méthodes anticellulite : la recherche en est encore à ses débuts…

- Les traitements qui recourent aux ondes, au laser ou à des injections, peuvent aussi avoir des effets indésirables rares, mais qui demeurent difficiles à corriger, comme des cicatrices ou un brunissement de la peau.

Pour obtenir des conseils personnalisés, il conviendra de consulter un médecin, ou un dermatologue exerçant dans le domaine de l’esthétique, ou encore un chirurgien plasticien. Le coût des traitements n’est pas couvert par la Sécurité Sociale en France.

Les règles d’or contre la cellulite :

Voici donc, comme promis, quelques règles pour éviter la culotte de cheval et profiter à 100% de votre bikini cet été, mais attention ces règles ne doivent pas s’appliquer uniquement le temps des vacances ! Celles-ci doivent impérativement s’ancrer dans une hygiène de vie globale et devenir un réflexe quotidien si vous vous voulez vous débarrasser de votre cellulite, une bonne fois pour toutes !

1°) Pratiquer une activité physique régulière

Attention, qui dit activité physique, ne dit pas forcément activité sportive ! Et oui, on ne le dira jamais assez : la pratique d’une activité physique, 30 minutes au quotidien, est indispensable pour garder un bon équilibre, et adopter, de façon définitive une bonne hygiène de vie en général.

Même si le poids n’est pas en cause, il est souhaitable de s’adonner régulièrement à cette pratique de sorte à renforcer le tonus musculaire et améliorer la circulation sanguine. Ainsi toute activité susceptible de provoquer une augmentation des rythmes cardiaques et respiratoires est des plus salutaires pour l’organisme, et peut, le cas échéant, aider à la réduction du tissu adipeux et ce, sur l’ensemble du corps.

En revanche, la pratique d’exercices de raffermissement musculaire d’une zone précise du corps (les cuisses, par exemple) n’a pas d’effet anticellulite. Prévenir la cellulite de manière efficace nécessite une activité bien particulière devant stimuler la circulation sanguine au niveau des jambes : orientez-vous donc vers la marche rapide, la natation, le vélo ou encore le jogging.

2°) Veiller à avoir une hydratation suffisante !

L’astuce peut paraître banale, mais elle est pourtant incontournable ! En règle générale, vous ne buvez pas assez : il est recommandé de boire de 1.5 à 2L d’eau de boisson par jour, ce qui inclut également le thé, le café, les infusions etc.…. Ainsi on va favoriser le drainage et l’élimination des toxines, mais on va aussi lutter contre la rétention d’eau.

 Venez découvrir, dans vos centres Médial, le DRAINEUR et le DETOXIA, qui, dilués dans votre bouteille d’eau vous aideront à favoriser le drainage et détoxifier l’organisme, tout en agrémentant votre boisson d’un subtil parfum d’ananas ou de cassis... Vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté dans la lutte contre la rétention d’eau, laquelle n’est bien évidemment pas étrangère à l’apparition de ces capitons disgracieux auxquels nous venons de déclarer la guerre…

3°) Consommer des fruits & légumes

De façon générale, il est important de limiter la consommation de sel, d’une part pour des raisons de santé, mais également parce que le sel contribue à la rétention d’eau et à l’engorgement des tissus. Pour se faire, nous vous conseillons de limiter l’utilisation de la salière lorsque vous cuisinez, et de diminuer également la consommation de certains produits particulièrement riches en sel :

 Aliments à éviter : Chips, frites, charcuteries, sauces, fromages, plats industriels….

Par ailleurs, avoir une alimentation équilibrée vous permettra de couvrir vos besoins nutritionnels quels qu’ils soient pour limiter tout risque de carences et garder autant que possible, une peau tonique. Mettre l’accent sur les fruits et légumes contribuera à un apport satisfaisant d’antioxydants qui luttent, entre autres, contre le vieillissement prématuré de la peau. En outre ils satisferont aussi vos besoins en eau car en sont principalement constitués, avec une teneur allant de 80 à 90%.

→ Voir notre article : Les 20 Mesures alimentaires pour mincir

4°) Utiliser une crème minceur…et insister sur le massage !

Pour limiter la cellulite, on peut avoir recours à des crèmes ou des gels minceur…de la même façon que vous utilisez de l’antirides, c’est-à dire avant l’apparition du problème. Mais, plus encore que la crème ou le gel utilisé, il faudra insister sur le massage qui favorisera la pénétration du produit et assurera l’hydratation, la circulation…et donc la tonicité de votre peau.

N’oubliez cependant pas : il n’existe pas de crème ou de solution miracle, mais en combinant une alimentation équilibrée, une activité physique régulière, et des massages accompagnés de crèmes, vous multiplierez vos chances d’obtenir des résultats qui pourront alors s’inscrire dans la durée.

 Médial vous propose, pour cela 2 produits : La CREME ANTICELLULITE ayant une action anti capitons, et le GEL MINCEUR dont l’action Thermo Slim va activer la combustion des graisses présentes sous la peau. N’hésitez pas à venir ces produits, élaborés par nos laboratoires, dans vos centres diététiques Médial !

5°) Traiter l’insuffisance veineuse

La mauvaise circulation du sang est l’une des principales causes de la cellulite. Aussi, le manque d’activité physique (on y revient toujours…), des vêtements trop serrés, des bains trop chauds, des expositions prolongées au soleil, une posture debout prolongée…sont autant de paramètres sur lesquels il faudra agir pour faire en sorte d’améliorer la circulation sanguine, et donc le retour veineux.

 Venez découvrir, dans vos centres Médial, le complément VIGNE ROUGE, préconisé dans les cas de retours veineux difficiles. Il pourra même, éventuellement, être pris en association avec la PILOSELLE qui jugulera la rétention d’eau : n’hésitez à venir demander conseil à nos diététiciennes !

6°) Lutter contre le stress

Plus facile à dire qu’à faire… Et pourtant, il est nécessaire de lutter contre ce stress qui dégrade votre qualité de vie, mais aussi votre santé. Pour se faire vous pouvez envisager de pratiquer une gymnastique douce comme le Yoga, le Qi-gong ou le Tai Chi Chuan. Si vous souhaitez aller plus loin, pensez également aux séances d’acupuncture…ou plus simplement, essayez de vous aménager des moments, dans la journée ou dans la semaine, qui vous seront exclusivement réservés et au cours desquels vous serez à même de prendre soin de vous…

 Médial vous propose, pour cela son complément ANTISTRESS lequel renferme tous les éléments permettant de lutter efficacement contre le stress tels que :

- Des omégas 3

- Des plantes : Romarin (Action spasmolytique), et des polyphénols de raisin (antioxydants)

- Des huiles essentielles : Lavande et Orange, aux propriétés calmantes et apaisantes

- Des minéraux : Magnésium, Calcium, et zinc

- Des vitamines : E et B6

7°) Stabiliser son poids

Stabiliser son poids n’est pas une mince affaire. D’abord il faut trouver ce que l’on appelle son poids de forme, ce qui n’est pas toujours évident, surtout si l’on a tendance à faire le yoyo. Alors fini les régimes à répétitions ! Si besoin, faites une diète, jusqu’au bout, c’est-à dire jusqu’à atteindre le poids auquel vous vous sentez bien, puis maintenez celui-ci, de la façon la plus simple qui soit : en observant une alimentation variée et équilibrée. Pour se faire, une éducation nutritionnelle peut être nécessaire. Vous pouvez donc avoir recours à un professionnel de la santé comme votre médecin, ou un(e) diététicien(ne) qui analysera vos habitudes alimentaires, qui trouvera les compromis avec vous, qui vous guidera et vous accompagnera dans cet équilibre au quotidien.

 Médial peut vous aider dans votre quête du poids de forme, et surtout dans le maintien de ce dernier, alors n’hésitez plus à franchir nos portes : les bilans et suivis diététiques sont gratuits !

8°) Opter pour un jet d’eau froide

Nous l’avons déjà évoqué ci-dessus : limiter les bains chauds, ou du moins les terminer par un jet d’eau froide, permettra de stimuler la circulation sanguine par vasoconstriction. En effet la chaleur en général va favoriser une dilatation des vaisseaux, entraînant un retour veineux difficile et donc une mauvaise circulation sanguine…donc à éviter. Essayez, ça marche ! N’hésitez pas à cibler les zones rebelles allant des fesses jusqu’aux chevilles, en insistant bien sur les hanches et les cuisses.

9°) Les massages

En effet, comme vu précédemment, plus encore que les crèmes amincissantes, ce sont les massages qui sont indispensables pour prévenir la cellulite. Vous devez donc masser vos fesses et vos cuisses au moins 3 fois par semaine pour en stimuler la circulation. Vous pouvez également opter pour la solution du massage au gant de crin sous la douche, en insistant toujours sur les fesses, les hanches, les cuisses ou le ventre et les bras, selon la zone atteinte.

10°) Les machines minceur

Pour prévenir la cellulite, vous pouvez prendre les devants et vous lancer dans l’expérience des machines minceur. Elles permettent aussi de lutter contre la cellulite disgracieuse, et nous allons justement faire le tour de cette question dans les lignes qui suivent… Vous verrez que vous avez l’embarras du choix, mais là encore, il faut rester prudent….

Autres méthodes pour lutter contre la cellulite :

1°) Le traitement par ondes et massages profonds :

Le traitement de la cellulite à l’aide d’appareils qui combinent l’action d’ondes infrarouges, de radiofréquences ou de laser, dirigés sur la peau avec un massage en profondeur des tissus, semble être le plus prometteur. Le VelaShape® et le VelaSmooth® permettent ce type de traitement combiné. Appuyés sur la peau, ces appareils exercent un massage vigoureux par succion à l’aide de rouleaux compresseurs. Tous deux sont approuvés par Santé Canada, dans le but d’estomper temporairement la cellulite.

Apparemment les ondes aideraient à dissoudre les amas de graisses par un effet de chaleur tandis que l’atténuation de la cellulite serait provoquée par une réaction inflammatoire créant une légère enflure des tissus sous la peau. Certains lasers sont plus pénétrants que d’autres, et stimulent la formation de collagène, ce qui améliore en même temps la tonicité de la peau.

Le nombre de traitements proposés est en moyenne de 6 séances, sur une fréquence d’une séance par semaine, ou bien tous les 15 jours. Le coût moyen d’une séance s’élève à 160€ en moyenne. D’après les experts, les résultats demeurent visibles de quelques semaines à 3 mois.

D’autres types d’appareils sont utilisés pour un remodelage des amas de graisse, ou un raffermissement de la peau, mais ceux-ci, en revanche, ne bénéficient pas de l’approbation de Santé Canada, pour l’amélioration de la cellulite. Nous pourrons citer : Accent®, SmoothShapes®, ThermaCool®, UltraShape®

2°) La Vacuothérapie :

Elle est aussi connue sous le nom d’Endermologie, et consiste en l’application, par un professionnel de la santé, de massages en profondeurs à l’aide d’une machine. Ainsi nous pourrons citer le CelluM6Keymodule® qui possède 2 rouleaux compresseurs réglables. Ces rouleaux retiennent ainsi un pli de la peau par succion, tandis que le massage se fait selon un mouvement de va-et-vient de l’appareil sur la peau. Il agirait aussi en créant une enflure, telle un œdème, ce qui rend la peau d’orange moins apparente.

Un traitement dure environ 45 minutes, et est habituellement répété entre 1 et 3 fois par semaine, durant quelques semaines. Chaque traitement coûte en moyenne 80€. Il existe aussi un appareil portable, à usage personnel, qui aiderait à en maintenir l’effet : le Wellbox®

3°) Les crèmes & gels :

Les crèmes et gels les plus utilisés contiennent des méthylxanthines (tels que la théophylline, la caféine ou encore l’aminophylline) ou de la forskoline. En effet, ces substances semblent réduire localement la masse adipeuse et stimulent la fragmentation des adipocytes. Néanmoins, il est important de souligner qu’une fois de plus, ceci n’est pas encore scientifiquement établi. Ces préparations agiraient plutôt en provoquant une enflure (œdème) et une bonne hydratation de la peau, favorisant ainsi une meilleure souplesse.

D’autres produits visent à faciliter la circulation sanguine grâce à des extraits de plantes tels que l’hamamélis, le marronnier d’Inde ou encore la vigne rouge. Leur effet sur la cellulite, serait quant à lui, très léger.

Il est possible par ailleurs, de combiner cette action à celle d’autres plantes luttant, pour leur part, contre la rétention d’eau. Nous pourrons ainsi citer la piloselle, qui s’avère particulièrement efficace contre ce problème.

 Venez découvrir, dans vos centres Médial, le complément VIGNE ROUGE, préconisé dans les cas de retours veineux difficiles. Il pourra même, éventuellement, être pris en association avec la PILOSELLE qui jugulera la rétention d’eau : n’hésitez à venir demander conseil à nos diététiciennes !

En général, il est conseillé de combiner l’usage de produits à application locale, avec d’autres approches anticellulite pour de meilleurs résultats. Toutefois, il est un obstacle important quant à leur efficacité : il s’agit de la pénétration du produit. En effet, pour agir sur la cellulite, le principe actif ne doit pas rester en surface, sur la peau, mais atteindre la couche sous-cutanée. Une simple application ne se suffira pas à elle-même, d’où l’importance de bien insister sur le massage qui est indissociable de l’application de la crème / gel.

4°) La Mésothérapie :

Le terme de mésothérapie sous-entend une injection de doses infimes de médicaments ou d’autres substances, dans la peau, directement dans la région atteinte. Cette méthode fût mise au point en Europe et l’on y a recours pour traiter divers problèmes esthétiques et/ou de santé. Il faut toujours rester prudent avec ce type de procédé car les substances contenues, et les quantités injectées ne sont pas réglementées par Santé Canada. En l’état actuel de nos connaissances, aucun essai clinique n’a encore évalué l’efficacité et la sécurité de la mésothérapie pour cette indication.

Les ingrédients qui entrent dans la composition des produits injectables sont très variables : aminophylline, hormones, enzymes, extraits de plantes, vitamines, minéraux…et la liste est longue ! Des effets secondaires indésirables peuvent aussi survenir, comme une réaction inflammatoire de la peau avec des rougeurs, des douleurs voire une nécrose des tissus susceptibles de laisser des cicatrices.

5°) La lipolyse :

La lipolyse peut s’apparenter à la mésothérapie en ce sens que ce traitement de la cellulite consiste en l’injection de substances (Déoxycholate, phosphatidylcholine, comme le Lipostabil®) sous la peau, à un centimètre de profondeur tout au plus. Ces produits vont localement détruire les cellules adipeuses, et ils peuvent aussi provoquer une importante inflammation. Ce procédé, bien que très en vogue dans certains pays de l’Union européenne, n’est pas reconnu au Canada. D’ailleurs la vente du Lipostabil® n’y est pas autorisée et certains médecins doivent alors demander au pharmacien une préparation.

6°) La chirurgie plastique :

Un redrapage cutané des cuisses, dans le but d’étirer la peau, peut faire disparaître une partie de la cellulite, mais cette intervention laisse tout de même des cicatrices pouvant se situer à l’aine, sur les cuisses ou encore à la taille.

La greffe de gras, qui sert normalement à corriger les défauts inhérents à une liposuccion, peut aussi atténuer la cellulite. La graisse est alors aspirée au niveau de la région du ventre pour être ensuite greffée dans la zone affectée par la cellulite

A noter que la liposuccion traditionnelle n’a aucune utilité contre la cellulite puisque cette méthode d’aspiration coûteuse qui élimine les amas graisseux peut, au contraire, rendre la cellulite encore plus visible, en ajoutant des « ondulations » à la peau, d’origine plus profonde. Lors de toute liposuccion, les chirurgiens prennent systématiquement soin de laisser une fine couche de graisse sous la peau dans le but de laisser le moins de traces possibles de cette intervention. Néanmoins, à contrario d’une liposuccion classique, la micro-liposuccion pourrait, quant à elle, améliorer l’aspect de la cellulite, mais il s’agit là d’une technique encore très récente…

Les remèdes de grand-mère :

Au cas où ceci ne suffirait pas (et oui, on en veut toujours plus !) voici quelques petits remèdes de grand-mère, qui, à l’occasion, vous permettront de vous accorder un petit moment de détente, au cours duquel vous pourrez prendre soin de vous et faire du bien à votre corps…et à votre moral !

1°) La recette au gros sel : Noté 3.8/5

Vous l’aurez compris, pour lutter contre la cellulite, le massage va devenir votre allié incontournable. L’une des recettes de grand-mère consiste à avoir recours à du gros sel et un gant de sisal… Si cette recette ne vous inspire pas, sachez qu’il existe de nombreux soins naturels de grand-mère anticellulite.

2°) La recette à l’huile d’olive : Noté 4/5

- Pressez le jus d’un citron dans un bol

- Ajoutez-y 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et mélangez

- Sur une peau propre, après la douche, massez la cellulite avec cette huile jusqu’à complète pénétration

- Veillez à ce qu’il ne reste plus du tout d’huile avant de vous rhabiller sinon, cela tâche !

- A effectuer tous les jours, dans la mesure du possible.

3°) La tisane anticellulite : Noté 3.7/5

Comme traitement contre la cellulite, et pour éliminer et drainer l’organisme, nos grand-mères consommaient des tisanes de fenouil et/ou du thé vert. Mais sachez qu’il existe l’infusion aux queues de cerises qui est également une solution anticellulite efficace.

Recette :

- Faire bouillir 50 cL d’eau dans une casserole

- Retirer du feu et ajouter aussitôt 4 cuillères à soupe de queues de cerises

- Couvrir et laisser infuser 7 minutes

4°) La recette au vinaigre de cidre :

- Mélanger 2 cas d’huile d’olive et 3 cas de vinaigre de cidre dans un bol

- Appliquez cette lotion anticellulite sur votre zone à traiter

- Massez-vous, si possible avec un gant en sisal, pour bien imprégner votre peau

Les conseils en plus : Veillez à ne pas tâcher vos vêtements avec cette lotion, et renouvelez l’application matin et soir. L’utilisation du gant en sisal vous permettra, en même temps, d’éliminer les peaux mortes, et votre peau n’en sera que plus douce au toucher

5°) le gommage au marc de café : Noté 3.9/5

Ne jetez plus vos filtres et dosettes à café ! Le marc de café contient de la caféine, laquelle est un excellent agent contre la cellulite. Grâce à ce gommage, votre peau sera douce…et raffermie !

Recette :

- Mélangez 1 cas de marc de café et 1 cac d’huile d’olive

- Appliquez votre gommage anticellulite sur les zones affectées

- Effectuez des mouvements circulaires, puis rincez

Les conseils en plus : Vous pouvez adapter les quantités en fonction de l’étendue des zones touchées, et une fois encore, il est recommandé d’utiliser un gant en sisal pour le massage, et de pratiquer ce dernier le plus régulièrement possible.

Voilà nous avons fait le tour de cette épineuse question qu’est la cellulite. Maintenant que vous en savez un peu plus, sur l’origine et les différents moyens qui s’offrent à vous pour vous en débarrasser, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix et… à vous de jouer !

Virginie, diététicienne D.E. MEDIAL

Commentaires

Laissez votre commentaire