Assistance Médial

Maigrir efficacement sans gluten

Posted By: webmaster MEDIAL In: Infos nutrition On: mardi, juin 21, 2016 Comment: 0 Hit: 2071

A l'heure actuelle, de plus en plus de personnes se découvrent une intolérance au gluten... Peut-être est-ce votre cas, ou celui d'une personne de votre entourage ? Quoi qu'il en soit, cette "maladie" suscite beaucoup d'interrogations, et la contrainte permanente du régime sans gluten n'est pas anodine. Aussi, le fait d'y adjoindre une difficulté supplémentaire à travers le mise en place d'un régime peut-elle sembler insurmontable. Et pourtant, non, ce n'est pas le cas : Médial vous propose une méthode efficace pour perdre du poids, et elle s'adresse également aux intolérants au gluten, à travers une gamme de produits qui en sont totalement exempts ! Alors oui : maigrir sans gluten : c'est possible, avec Médial ...

Le gluten fait actuellement beaucoup parler de lui, et l’on entend de plus en plus parler du « régime sans gluten ». Mais finalement, qu’est-ce que le gluten ? A qui s’adresse ce type de régime et pourquoi le met-on en place ? Nous allons faire le point au cours de ce petit article, afin de vous aider à y voir un peu plus clair…

1/ Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une fraction protéique de certaines céréales qui, une fois hydratée, va former une sorte de « colle » dans l’intestin, provoquant l’inflammation de ce dernier.

L’intolérance au gluten, aussi appelée Maladie de Cœliaque, est donc une intolérance permanente à ces fractions protéiques, principalement contenues dans le blé, l’orge, l’avoine et le seigle.

La conséquence principale de cette intolérance est une atrophie des villosités de la paroi intestinale (intestin grêle) pouvant aboutir, à long terme, à la destruction de cette dernière. De fait, celle-ci ne sera plus en mesure de remplir son rôle d’absorption des nutriments issus de la digestion, provoquant alors de nombreuses carences.

Selon la céréale considéré, la fraction protéique (ou « prolamine ») mise en cause dans cette intolérance ne sera pas la même. Ainsi :

  • Dans le blé, il s’agira de la gluténine et de la gliadine

  • Dans le seigle, ces protéines sont des sécalines

  • Dans l’orge, ce sont les hordénines qui sont incriminées

  • Dans l’avoine, ce sont des avénines

Cas particulier de l’avoine :

L’avoine ne contient pas toutes les prolamines que l’on retrouve dans le blé et sont à l’origine de cette intolérance. Toutefois, cette céréale contient de l’avénine, laquelle est toxique pour la muqueuse intestinale des personnes qui y sont sensibles, et elle est donc, de ce fait, susceptible de déclencher une réaction inflammatoire de type Cœliaque.

En outre, l’avoine est bien souvent traitée avec d’autres céréales dont le blé, l’orge et d’autres grains. Il fait donc l’objet de contaminations croisées puisqu’il entre en contact avec le gluten…

2/ Les principales causes de cette intolérance :

  • Prédisposition génétique : De l’ordre de 10% chez les parents de premier degré

  • Facteurs environnementaux : Infections, virus ou bactéries pourraient être susceptibles de déclencher la phase active de la maladie. L’implication d’un rotavirus a d’ailleurs récemment été mise en cause…

  • Autres facteurs :

  • Introduction trop précoce du gluten dans l’alimentation du nourrisson. A noter que l’allaitement maternel est, au contraire, un facteur protecteur.

  • Le sexe : les femmes semblent plus souvent atteintes que les hommes

  • La prise, au cours de la grossesse, de compléments alimentaires contenant du fer

  • La prise d’antibiotiques contre des infections digestives durant les 4 premiers mois de la vie

A noter que cette pathologie présente 2 pics majeurs d’apparition avec :

  • Une révélation dans la petite enfance, le plus souvent après l’introduction des céréales dans le régime alimentaire de l’enfant soit entre 6 mois et 2 ans

  • Une révélation à l’âge adulte entre 20 40 ans

  • Une révélation plus tardive c’est-à dire après 65ans, n’est toutefois pas rare

3/ Physiopathologie de la maladie :

Les prolamines, qui sont donc les substances toxiques, vont pénétrer la paroi intestinale et provoquer une réaction inflammatoire aboutissant à la destruction des cellules, comme nous venons de l’évoquer. Ce qu’il est important de souligner ici, c’est que cette intolérance est d’origine immunologique, mais sans réaction d’hypersensibilité, ce qui signifie que ce n’est en aucun cas une allergie.

Par ailleurs, il existe aussi une sensibilité au gluten, mais qui ne se définit pas, dans ce cas, comme une intolérance. Cette sensibilité semblerait davantage être due à l’effet nocebo

4/ Les signes les plus fréquents sont :

  • Des douleurs et/ou crampes abdominales

  • Des gaz intestinaux avec ballonnements

  • Reflux gastro-œsophagiens, vomissements

  • Une diarrhée de malabsorption type stéatorrhée (selles graisseuses)

  • Amaigrissement et dénutrition ou retard de croissance chez l’enfant

  • Diverses carences :

  • Vitaminiques : B9, B12, A, D, E, K

  • Minérales : Fer, Calcium, Magnésium, Zinc

  • Hypoprotidémie avec hypoalbuminémie

  • Incapacité d’absorber les glucides, et lipides (y compris les vitamines liposolubles)

  • Déficit en certains facteurs de coagulation

  • Divers problèmes articulaires

  • Sensibilité au lactose du fait de la destruction des cellules du grêle

  • Risque accru du cancer de l’intestin grêle (adénocarcinome) et du lymphome

Dans le cadre de la maladie de cœliaque, il n’est pas rare d’observer une fatigue chronique, qui n’est autre que la conséquence de la malabsorption intestinale provoquant des carences, vitaminiques et/ou minérales.

5/ Traitement :

Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de traitement médicamenteux, et une intolérance au gluten ne pourra être jugulée que dans le cadre d’une exclusion totale et définitive du gluten, y compris des excipients de médicaments

Ce régime doit d’ailleurs être suivi à vie car il n’existe pas de régression de la maladie. De plus, outre le fait de soulager les symptômes inhérents à la maladie le régime permettra également de prévenir le risque de développer un adénocarcinome ou un lymphome

Voici donc, à titre indicatif, une liste non exhaustive des produits qu’il sera nécessaire d’exclure :

  • Seigle, avoine, blé, orge, épeautre katmut et toute farine ou produit (type pâtes, semoule…) élaboré à partir de ces céréales

  • Lactose (en effet, en cas d’hypersensibilité ou de mauvaise digestion, celui-ci est susceptible d’amplifier la diarrhée)

  • Pains, biscottes, biscuits, pâtisseries et viennoiseries

  • Produits industriels type panés ou enrobés de pâte à frire (Nuggets, beignets…)

  • Les tartes (salées ou sucrés) quiches et autres pizzas

  • Produits enrobés de farine pour éviter les agglomérats

  • Suppression de la bière (le malt est le produit de la fermentation de l’orge)

Le patient peut avoir recours à des produits portant la mention « sans gluten » et il peut aussi se tourner vers :

  • Riz, maïs (polenta, bramata) sarrasin, sorgho, amaranthe, quinoa, fanio…

  • Les légumineuses : lentilles, flageolets, haricots secs, pois chiches et pois cassés.

  • Soja, pommes de terre, patates, petits pois, tapioca, manioc topinambour, rutabaga…

Les farines élaborées à partir de ces aliments ne sont en aucun cas contre-indiquées pour les intolérants au gluten. Par ailleurs, il n’est pas restreint non plus pour la consommation de fruits et légumes.

Pour toute recherche d’informations complémentaires au sujet de cette maladie, il est possible de s’adresser à l’association française des intolérants au gluten : AFDIAG

6/ Ce que Médial peut vous apporter :

Au vu de cet article, nous comprenons sans difficultés qu’il est très contraignant de s’astreindre à un régime sans gluten : il s’agit d’une vigilance de tous les instants…et un quotidien peu réjouissant du fait de ces nombreuses exclusions qui viennent bouleverser vos habitudes alimentaires

Si en plus de cela, vous souhaitiez entreprendre un régime, quel qu’il soit, cela reviendrait, ni plus ni moins à greffer un certain nombre de contraintes supplémentaires à un quotidien déjà peu évident….

Médial a la solution : grâce à certains produits, totalement exempts de gluten, vous pourrez faire votre choix sans difficultés au sein de diverses préparations qui viendront s’inscrire dans votre diète hyperprotéinée personnalisée. Des saveurs sucrées, salées et des prêts-à déguster vous attendent alors n’hésitez plus, et venez les découvrir de ce pas dans vos centres Médial …

Exemples de produits sans Gluten

- Omelette Méditeranéene
- Soupe Légumes
- Soupe Thailandaise
- Soupe Pois cassés lardons
- Soupe Poireaux pomme de terre
- Soupe Poulet Curry
- Velouté asperge
- Soupe marocaine
- Toutes les boissons en sachet (pas les bouteilles)
- les Flans
- les Mousses (chocolat, café ou vanille)
- Glace chocolat
- Entremets
• Chocolat / Vanille / Fraise
• Milk shake noix de coco
• Poire belle hélène
• Chocolat au lait
• Cappuccino
- Desserts Chocolat (type yaourts)
- Desserts vanille (type yaourts)
- CROKOYA
- Briquette chocolat et Briquette Vanille
pour connaitre tous les autres produits, merci de nous appeler au 05.59.84.01.30

Comments

Leave your comment